"No hay porvenir sin Marx. Sin la memoria y sin la herencia de Marx: en todo caso de un cierto Marx: de su genio, de al menos uno de sus espíritus. Pues ésta será nuestra hipótesis o más bien nuestra toma de partido: hay más de uno, debe haber más de uno." — Jacques Derrida

5/11/15

La plus-value marxiste en quelques mots

Pour Karl Marx, "la plus-value est le symbole de l'exploitation du travailleur par le capitaliste." 1
Foto: John Francis Bray 

Aimé Fay   |   Marx précise : "La plus-value, c'est-à-dire cette partie de la valeur totale de la marchandise où est incorporé le surtravail, le travail impayé de l'ouvrier, voilà ce que j'appelle le Profit." 2 "Il [le capitaliste] fera donc travailler le fileur [l'ouvrier], mettons douze heures par jour. En outre et en sus des six heures qu'il faut pour produire son salaire ou la valeur de sa force, l'ouvrier aura donc à travailler six autres heures que j'appellerai heures de surtravail, lequel surtravail se réalisera en une plus-value et en un surproduit." 3. "L'ouvrier a donc travaillé une moitié du jour pour lui-même et l'autre pour le capitaliste." 4

L'idée que l'ouvrier travaille une unité de temps (12 heures dans l'exemple de Marx) et ne reçoit que la moitié en salaire, n'est pas de Karl Marx. Le lecteur acharné que Marx était, a tout simplement "emprunté" cette idée à John Francis Bray (1809-1895), chartiste et socialiste américain. Marx avait 21 ans quand Bray écrit, en 1839 : "The workmen have given the capitalist the labour of a whole year, in exchange for the value of only half a year, […]. 5. Bray parle même de "vol éhonté, mais juridiquement légal." 6

Bray est aujourd'hui un illustre inconnu. Marx doit pourtant une grande partie de sa renommée mondiale au traitement de la plus-value (ou survaleur), c'est-à-dire du profit… qu'il a "emprunté" à Bray. Plus-value, thèse centrale du célèbre ouvrage marxiste : Le Capital (livre I, 1867).

Quoi qu'il en soit, Bray et Marx pensaient que la totalité de la plus-value, c'est-à-dire des gains réalisés par l'entreprise, devait aller à l'ouvrier, c'est-à-dire au prolétariat. Mais, aucun d'eux n'a expliqué comment le capitaliste entrepreneur (terme de Marx) 7 se "rémunère du risque qu'il a pris en mettant ses propres capitaux, son argent… ses économies, pour créer son entreprise. De même, comment cet entrepreneur capitaliste rémunère les épargnants qui lui ont fait confiance et prêté des capitaux pour développer l'entreprise et créer des emplois. Pas non plus comment, des capitaux sont dégagés pour faire de la recherche et développement, de l'innovation, etc. Pas non plus comment, l'entreprise met en réserve des fonds pour renouveler son outil de production [ses équipements] devenu obsolète au bout de quelques années et devant impérativement être remplacé par des machines plus modernes… pour rester compétitif." 8 ou tout simplement pérenne.

Marx, immense lecteur d'Adam Smith (1723-1790) et de beaucoup d'autres − comme sûrement Bray l'a aussi été −, aurait-il, avec Bray, mal interprété Smith à propos du revenu du travail. Smith écrivait : "Dans l'état initial qui précède l'appropriation de la terre et l'accumulation du capital, la totalité du produit du travail appartient au travailleur. Il n'a ni propriétaire ni maître avec qui partager." 9. Smith évoquait ici la terre sauvage, libre de tout droit… avant l'avènement du droit de propriété.

Lénine (Vladimir Ilitch Oulianov, 1870-1924) écrivait en mars 1913, reprenant Marx (et Bray) : "L'ouvrier emploie une partie de la journée de travail à couvrir les frais de son entretien et de celui de sa famille (le salaire) ; l'autre partie, à travailler gratuitement, en créant pour le capitaliste la plus-value, source de profit, source de richesse pour la classe capitaliste. La théorie de la plus-value constitue la pierre angulaire de la théorie économique de Marx." 10

Aujourd'hui, certaines personnes pensent encore que Bray et ses copieurs Marx, Lénine… ont raison. C'est-à-dire que les salariés doivent avoir 100% de la plus-value et qu'il convient de ne rien laisser à celui (ou ceux) qui a créé l'entreprise qui les emploie. D'autres, désormais beaucoup plus nombreux − ceux qui ont accepté l'économie de marché − se demandent comment l'idée d'un inconnu, John Francis Bray, a pu être prise pour argent comptant par des millions de personnes durant des décennies ?

Ébauche d'une réponse : enseigner le B.A.-BA de l'économie dès le collège, pour apprendre aux enfants qu'une entreprise du secteur marchand, qui ne fait pas de profit (la plus-value selon Bray, Marx… Lénine) ne peut pas créer d'emplois, car elle ne trouvera personne pour mettre de l'argent dans sa structure [capital social] ou bien le lui prêter pour qu'elle investisse, qu'elle innove… ou simplement puisse faire face à ses creux de trésorerie, notamment en fin de mois, pour payer ses salariés.
Notes
1. Dans : Le capital en quelques mots, de Platon à nos jours (L'Harmattan, Paris, 2015), p. 181.
2. Karl Marx (1818-1883) : Salaires, prix et profits, chap. XI : les différentes parties… la plus-value, p. 67.
3. Id. Chap. VIII : la production de la plus-value, p. 60.
4. Karl Marx : Le capital, livre I, 3ème section, chap. IX : le taux de la plus-value, p. 168.
5. in : Labour's Wrongs and Labour's Remedy (published by David Green, Briggate, Leeds, 1839), p. 48.
6. Id. "a barefaced though legal robbery", p. 50.
7. Le Capital (livre I, section V à VIII), 7ème section : accumulation du capital, introduction, p. 47.
8. Le capital en quelques mots, de Platon à nos jours (L'Harmattan, Paris, 2015), p. 181.
9. Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776), Livre 1, Chap. 8 : Le salaire du travail, p. 73, ligne 3 à 5. Texte original (The wealth of nations) : "In that original state of things which precedes both the appropriation of land and the accumulation of stock, the whole produce of labour belongs to the labourer. He has neither landlord nor master to share with him."
10. Les trois sources et les trois parties constitutives du marxisme (1913), chap. I, p. 8.
http://www.agoravox.fr/

Notas sobre Marx, Engels y el marxismo

José Manuel Bermudo Ávila: Concepto de Praxis en el joven Marx Scribb
Josefina L. Martínez: Feminismo & Socialismo marxista - Eleanor Marx, la cuestión de la mujer y el socialismo Rebelión
Il “Capitale” di Marx, ricerca storica a 150 anni dalla pubblicazione del Volume I — Bergamo News
Entretien avec Michael Heinrich: Débat. “Le Capital”: un travail colossal “pour percer un système complet de fausses perceptions” — A l’encontre
Entrevista a Michael Heinrich: El Capital: una obra colosal “para desenmascarar un sistema completo de falsas percepciones” — Viento Sur
Robin Clapp: El Capital de Marx cumple 150 años: un análisis y una crítica inigualables del capitalismo, relevante todavía hoy — Werken Rojo
A 150 años de la primera edición de "El Capital": Una obra que trascendió a su época — La Arena
La dialéctica de lo abstracto y lo concreto en "El Capital" de Marx de Evald Vasiliévich Iliénkov — Templando el Acero
Francesc Torralba: "Todo lo sólido se desvanece en el aire" - ¿Y si Marx tuviera razón? — Vida Nueva
Michel Husson: Marx, Piketty et Aghion sur la productivité — A l’encontre
El “Dragón Rojo”, en Manchester: Cierran el histórico pub donde Marx y Engels charlaban "entre copa y copa" — BigNews Tonight
El capitalismo se come al bar donde Marx y Engels debatían sobre comunismo — El Español
Carta de Karl Marx al rabino Baruch Levi — Metapedia (Publicada en la "Revue de Paris" el 01-06-1928)
Tony Blair confiesa haber "tanteado el marxismo" — Sputnik
“Karl Marx le Retour” de Howard Zinn — Le Repúblicain Lorrain
Engels y la independencia política de los trabajadores — Marxist Internet Archive
Ante el fallecimiento de Friedrich Engels — OM Radio
Conmemoramos la vida del camarada Engels — Abayarde Rojo.
Hassan Pérez Casabona: Federico Engels, titán de las ideas — Trabajadores
Cinco aportes de Engels a 122 años de su muerte — Zócalo
Shameel Thahir Silva: Pensando en el nuevo partido de las FARC-EP y su marxismo-leninismo — Rebelión
Vingtras: "Les ingénieurs de l'avenir lumineux" — Mediapart
Carlos Oliva Mendoza: Adolfo Sánchez Vázquez: ¿marxismo radical o crítica romántica? — InfoLibre
Francisco Cabrillo: Cómo Marx cambió el curso de la historia — Expansión
Bernardo Coronel: ¿El marxismo es una ciencia? — La Haine
Sylvain Rakotoarison: Le capitalisme selon Karl Marx — Agora Vox
"Das Kapital", une oeuvre décisive de déconstruction du système de production, d'échange et d'exploitation capitaliste — Le Chiffon Rouge
Ismaël Dupont: Marx et Engels: les vies extravagantes et chagrines des deux théoriciens du communisme! — Le Chiffon Rouge Morlai
Mónica Zas Marcos: Rosa Luxemburgo, el águila de la izquierda que callaron con una bala — El Diario
Karl Marx & Friedrich Engels: Cartas sobre las ciencias de la naturaleza y las matemáticas — Scribb
La tarjeta de crédito de Karl Marx — Perspectivas
Mordraal: Quelques idées reçues sur Marx — Mediapart
Karl Marx et notre Etat profond français de souche — DeDefensa
Marx, el Estado y la política. Un libro de Antoine Artous — Scribb
Mehdi Touassi: Relire Marx en 2017 — LuxeRadio
Omar Carreón Abud: El Capital fue una obra pensada para enseñar a razonar científicamente a la clase obrera — Crónica de Chihuahua
Un asilo recrea época comunista en Alemania como terapia para los ancianos — Nación 321
Angelo Deiana: Chi possiede veramente oggi i mezzi della produzione? Una rilettura di Marx per comprendere il futuro — Formiche
Karl Marx et le prince-président Macron — DeDefensa
Entre Marx y dos economistas, ¿una práctica criminal o la justificación de un mundo violento? La Conversación
A los 100 años de su nacimiento, la obra de Eric Hobsbawm sigue siendo referente — La Vanguardia
Eric Hobsbawm: El último marxista de occidente — Milenio
Eric Hobsbawm, el historiador marxista que explicó el siglo XX — Diario de Sevilla
Romain Chiron: Bobigny: La cité Karl Marx se réinvente en quartier résidentiel — Le Parisien
Maciek Wisniewski: Tres despachos sobre György Lukács – La Haine
Quand Youssef Chahed cite Karl Marx (Video) – Huffington Post
Michael Heinrich - Entretien réalisé et traduit par Jérôme Skalski: «Avec Marx, on ne peut pas séparer la vie et l’œuvre» - L’Humanité
Jérôme Skalski: Lire "Le Capital", un appel au possible du XXIe siècle - L’Humanité
Face aux impostures libérales, Marx, penseur capital - L’Humanité
Karl Marx en el diván: la psiquiatría franquista como arma — El País
Andrea Vitale: Lo spettro di Marx — Operai Contro
Daniel Álvaro: El problema de la comunidad. Marx, Tònnies, Weber (PDF) — Dialnet, Universidad de La Rioja
Marx y la Teoría del Derecho — Scribd
El marxismo y los juegos malabares — Diario de Jerez
Jorge Ortega Reyna & Víctor Hugo Pacheco Chávez: John Berger: Un marxismo para el mañana — Memoria
Roberto Fineschi: El Capital tras la edición histórico-crítica — Viento Sur
Daniela Gros: Il giovane Karl Marx — Moked
Saoudi Abdelaziz: 1882. Karl Marx se fait couper la barbe à Alger — Le blog de algerie-infos
Jaime Osorio: La teoría marxista de la dependencia revisitada — Viento Sur
Andrés Arnone: Naturaleza y economía en Marx y Engels: de procesos naturales y construcciones sociales — La Izquierda Diario
Gustau Nerín: El 'Manifiesto comunista' de Marx y Engels, vuelve — El Nacional
Luigi Mascheroni: Che borghese quel Karl Marx. Parola di Morselli — Il Giornale
Eros Barone: Il segreto del potere capitalistico — Varese News
Luis Escalante: El hondureño que le escribió a Karl Marx — Hablemos de Honduras
José Roberto Herrera Zúñiga: El terrorismo individual: un análisis desde el marxismo clásico — Universidad de Costa Rica