"No hay porvenir sin Marx. Sin la memoria y sin la herencia de Marx: en todo caso de un cierto Marx: de su genio, de al menos uno de sus espíritus. Pues ésta será nuestra hipótesis o más bien nuestra toma de partido: hay más de uno, debe haber más de uno." — Jacques Derrida

3/10/13

L'ideologie chez Marx: Concept politique ou theme polemique?

Karl Marx ✆ Wilson Morfe
Laurent GAYOT  |  A partir d'une synthèse et d'une systématisation des principaux travaux portant sur le thème de l'idéologie chez Marx et effectués par les principaux commentateurs français (Althusser, Balibar, Labica, Ricoeur, Tort, Renault, Capdevila, Ngoc Vu...), notre étude tente de proposer une définition complète et cohérente du concept d'idéologie et de résoudre les apories qui semblaient le traverser.

Se proposer aujourd’hui d’étudier le concept d’idéologie chez Marx, c’est semble-t-il se heurter à une situation éminemment paradoxale. Et ce d’abord parce que la notion paraît manquer singulièrement d’assise dans le corpus marxien lui-même. Elle apparaît en effet dans une œuvre inachevée (L’Idéologie allemande) qui ne sera publiée intégralement pour la première fois qu’en 1932, soit près de quatre-vingt dix ans après sa rédaction. Le manuscrit aura en outre entre temps été copieusement entamé par la « critique rongeuse des souris » qui nous prive d’un certain nombre de passages dont on peut supposer qu’ils auraient pu apporter des précisions utiles à la compréhension du concept. Car, troisième problème, les passages théoriques consacrés à l’idéologie ne représentent en fin de compte, dans L’Idéologie allemande, qu’un volume réduit si on les compare à la massivité d’une œuvre de plus de 500 pages. Tout se passe comme si Marx et Engels, emportés par leur verve polémique
contre Feuerbach, Bauer et surtout Stirner, délaissaient tendanciellement le terrain de la conceptualisation rigoureuse pour celui de la simple offensive vigoureuse. Occupés à démontrer et à démonter les sophismes et les paralogismes de « Saint Max » et consorts, Marx et Engels ne semblent guère se soucier de rattacher explicitement leurs analyses pointilleuses à la notion qui donne son titre à l’ouvrage. Enfin, à cette thématisation insuffisante, s’ajoute le fait que le concept d’idéologie se raréfie rapidement dans les œuvres de Marx, avant de disparaître complètement. Encore utilisé de façon discrète jusqu’en 1852, le thème
s’absente ensuite définitivement des écrits marxiens et ne figure par exemple pas dans le corps du Capital. Inachèvement, indétermination, imprécision, fugacité – c’est le réseau sémantique du manque qui semble de prime abord entourer le concept d’idéologie.
              
Pourtant, et c’est ici que le paradoxe s’aiguise, loin que ces faiblesses initiales aient entraîné un oubli du concept d’idéologie, celui-ci a connu au contraire une incroyable fortune ou, si l’on préfère, une riche descendance. C’est d’abord, et cela ne constitue pas en soi une réelle surprise, au sein du marxisme que le terme a inspiré de nombreux développements, quoique ceux-ci se soient d’abord référés au concept d’idéologie tel qu’il avait été repris par Engels dans l’Anti-Dühring et dans son Ludwig Feuerbach et la sortie de la philosophie classique allemande. Mais le terme s’est également répandu dans un grand nombre d’études universitaires, d’inspiration marxiste ou non, et dans des disciplines aussi variées que la philosophie, la sociologie, la science politique, l’histoire, l’anthropologie, le droit, etc. Enfin et surtout, l’idéologie est devenue un mot constamment utilisé dans le langage courant, par les journalistes, les politiques, les écrivains... – A vrai dire, ces trois types de diffusion ne constituent pas les trois étapes d’une séquence historique qui verrait le terme s’étendre aux utilisations les plus larges à partir d’une signification étroitement marxiste. Et ce d’abord parce que le concept n’a pas été forgé par Marx, mais, un demi-siècle avant lui, par Destutt de Tracy qui introduit le néologisme en 1796 dans son Mémoire sur la faculté de penser, le terme se rapportant alors à une science des idées censée rendre compte de leur formation à partir des sensations, dans la lignée des théories sensualistes de Condillac. Issue de ce programme de recherche, l’école des Idéologues a rapidement subi les railleries de Napoléon ou encore de Chateaubriand pour lequel l’Idéologie devenait une « philosophaillerie ». Et dès 1829, Victor Cousin s’efforçait de restaurer la dignité du concept en précisant, dans son Cours de l’histoire de la philosophie, qu’il importait de passer « aux applications de l’idéologie, à la connaissance des objets et des êtres, à l’aide des idées ». Ainsi, dès l’origine, se sont enchevêtrés les usages philosophiques, universitaires, politiques et polémiques de ce terme. – Quoi qu’il en soit, et c’est là où nous souhaitions en venir, le mot apparaît aujourd’hui chargé d’une riche histoire qui a déposé sur lui un ensemble de significations qui tendent à se projeter rétrospectivement sur la notion marxienne qui elle-même se prête d’autant plus facilement à ces apports clandestins qu’elle ne dispose pas, on l’a vu, d’une conceptualisation suffisamment rigide pour les rejeter fermement. La difficulté consiste donc à retrouver, sous les différentes strates de significations qui se sont accumulées au cours des deux derniers siècles, le sens que conférait à la notion d’idéologie le jeune Marx des années 1845-1846.
              
Plus précisément, notre étude souhaiterait mesurer l’unité du concept d’idéologie chez les auteurs de L’Idéologie allemande. Car celui-ci ne semble pas dénué d’ambiguïtés, si ce n’est de contradictions, qui en menacent la consistance. Nous avons souligné que le vocable qui nous intéresse a vu ses usages se multiplier au cours du XXe siècle. Mais il semble qu’un tel succès ait engendré une certaine dissolution du concept ou du moins la fragilisation de sa scientificité. Or il n’est pas acquis que la polysémie qui frappe aujourd’hui ce terme ne trouve pas sa source chez Marx lui-même. C’est au contraire ce que suggèrent certaines études récentes comme celles de Patrick Tort ou de Nestor Capdevila. De sorte qu’il n’y aurait pas seulement une vacillation de l’idéologie « dans le marxisme » comme l’écrit Etienne Balibar, mais bien déjà dans le manuscrit des années 1845-1846. Balibar va même plus loin: selon lui, les hésitations de L'Idéologie allemande sont moins des oscillations que de véritables contradictions, des apories insolubles. Il convient donc, nous semble-t-il, de déterminer si la polysémie qui affecte le concept d’idéologie est irréductible ou si elle peut se ramener à un dénominateur commun qui fonderait la consistance de la notion, de déterminer, en d’autres termes, si les ambiguïtés qui se logent dans cette dénomination dégénèrent en contradictions ou si elles se résorbent dans une unité plus haute.
               
Il est possible, pour situer, même grossièrement, les lieux du débat, de répertorier trois positions généralement adoptées quant à la question de la consistance théorique du thème de l’idéologie dans L’Idéologie allemande. La première consiste à reconnaître l’existence d’un concept relativement univoque et cohérent d’extension large, disons sociologique : le vocable d’idéologie thématiserait l’ensemble des productions idéelles par lesquelles une classe dominante justifie sa domination (c’est la position traditionnelle). La seconde consiste à souligner que cette conception de l’idéologie est affectée de tensions et d’apories, de sorte qu’il n’y aurait pas tant un concept univoque et cohérent qu’un ensemble de thèmes mal unifiés (c’est la position de Balibar, Tort et Capdevila). La troisième consiste à contester que le thème de l’idéologie ait un statut théorique propre en y voyant plutôt une arme principalement rhétorique utilisée aux seules fins de la polémique contre les Jeunes-Hégéliens (c’est la position à laquelle est conduit Hyondok Choe). Cette dernière interprétation a pour mérite d’attirer l’attention sur la faible extension du concept : loin de désigner un concept général de la domination et de la justification sociales, le terme d’idéologie ne désigne qu’un point de vue idéaliste dont la philosophie jeune-hégélienne constitue l’illustration caricaturale. Mais cette interprétation a le tort de conclure à l’absence d’unité du concept d’idéologie. Le thème de l’idéologie n’est certes qu’un thème subordonné, et même mineur, de L’Idéologie allemande, mais il est de type conceptuel. Et quoique subordonné dans la conception matérialiste de l’histoire que L’Idéologie allemande cherche à élaborer, il n’en remplit pas moins une fonction théorique dans ce projet.

◆ El que busca, encuentra...

Not@s sobre Marx, Engels y el marxismo

— Notas sobre los 150 años de la primera edición de El Capital
António Ferraz: Os 150 anos do livro ‘O Capital’, de Karl Marx — Correio do Minho
Horacio Tarcus: Traductores y editores de la “Biblia del Proletariado” - Parte I & Parte II — Memoria
Emmanuel Laurentin: Le Capital, toujours utile pour penser la question économique et sociale? — France Culture
J.M. González Lara: 150 años de El Capital — Vanguardia
Roberto Giardina: Il Capitale di Marx ha 150 anni — Italia Oggi
Alejandro Cifuentes: El Capital de Marx en el siglo XXI — Voz
Marcela Gutiérrez Bobadilla: El Capital, de Karl Marx, celebra 150 años de su edición en Londres — Notimex
Mario Robles Roberto Escorcia Romo: Algunas reflexiones sobre la vigencia e importancia del Tomo I de El Capital — Memoria
Antoni Puig Solé: El Capital de Marx celebra su 150° aniversaria — Lo que Somos
Jorge Vilches: El Capital: el libro de nunca acabar — La Razón
Carla de Mello: A 150 años de El Capital, la monumental obra de Karl Marx — Juventud Socialista del Uruguay
Rodolfo Bueno: El Capital cumple 150 años — Rebelión
Diego Guerrero: El Capital de Marx y el capitalismo actual: 150 años más cerca — Público
José Sarrión Andaluz & Salvador López Arnal: Primera edición de El Capital de Karl Marx, la obra de una vida — Rebelión
Sebastián Zarricueta: El Capital de Karl Marx: 150 años — 80°
Marcello Musto: La durezza del 'Capitale' — Il Manifesto
Esteban Mercatante: El valor de El Capital de Karl Marx en el siglo XXI — Izquierda Diario
Michael Roberts: La desigualdad a 150 años de El Capital de Karl Marx — Izquierda Diario
Ricardo Bada: El Capital en sus 150 años — Nexos
Christoph Driessen: ¿Tenía Marx razón? Se cumplen 150 años de edición de El Capital — El Mundo
Juan Losa: La profecía de Marx cumple 150 años — Público
John Saldarriaga: El Capital, 150 años en el estante — El Colombiano
Katia Schaer: Il y a 150 ans, Karl Marx publiait ‘Le Capital’, écrit majeur du 20e siècle — RTS Culture
Manuel Bello Hernández: El Capital de Karl Marx, cumple 150 años de su primera edición — NotiMex
Ismaël Dupont: Marx et Engels: les vies extravagantes et chagrines des deux théoriciens du communisme! — Le Chiffon Rouge
Jérôme Skalski: Lire Le Capital, un appel au possible du XXIe siècle - L’Humanité

— Notas notables
Pierre-Yves Quiviger: Marx ou l'élimination des inégalités par la révolution — Le Point
Hernán Ouviña: Indigenizar el marxismo — La Tinta
Emmanuel Laurentin: Les historiens américains et Karl Marx — France Culture
Adèle Van Reeth: Le Capital de Karl Marx: La fabrique de la plus-value — France Culture
Manuel Martínez Llaneza: Reproches a Marx acerca de El Capital (Bajo la égida de Friedrich Engels) — Rebelión.es
Victoria Herrera: Marx y la historia — Buzos
Alejandro F. Gutiérrez Carmona: La vigencia del pensamiento marxista — Alianza Tex
Víctor Arrogante: El Capital y las aspiraciones de la clase trabajadora — Nueva Tribuna
Mauricio Mejía: Karl Marx, el poeta de la mercancía — El Financiero
Emmanuel Laurentin: Karl Marx à Paris: 1843-1845 — France Culture
Jacinto Valdés-Dapena Vivanco: La teoría marxista del Che Guevara — Bohemia
Aldo Casas: El marxismo como herramienta para la lucha — La necesidad de la formación en la militancia — La Tinta
Héctor Salazar: Marx, dos aspectos fundamentales en su desarrollo: dialéctica y tránsito del idealismo al materialis — Marx desde Cero
Evald Vasiliévich Iliénkov: La dialéctica de lo abstracto y lo concreto en El Capital de Marx — Templando el Acero
Vincent Présumey: 1837-1848: Suivi des écrits de Karl Marx: entre Epicure et Hegel - I — Mediapart
Vincent Présumey: 1837-1848: Suivi des écrits de Karl Marx: combat pour la démocratie - II — Mediapart
Vincent Présumey: 1837-1848: Suivi des écrits de Karl Marx: de la critique de Hegel à la critique de la société - III — Mediapart
Vincent Présumey: 1837-1848: Suivi des écrits de Karl Marx: charges critiques avec F. Engels - IV — Mediapart
Roman Rosdolky: Marx ésotérique et Marx exotérique — Palim Psao
Lepotier: Marx, Marxisme, Cui bono? — Bella Ciao
Andrea Vitale: La critica di Pareto a Marx: una abborracciatura — Operai e Teoria
Annelie Buntenbach: Marx provides us with a glimpse behind the scenes of capitalism — Marx 200
Antoni Puig Solé: La Ley del Valor y la ecología en Marx — Lo que somos
Vladimiro Giacché: Note sui significati di "Libertà" nei Lineamenti di Filosofia del Diritto di Hegel — Il Comunista
Salvador López Arnal: Manuel Sacristán (1925-1985) como renovador de las tradiciones emancipatorias — Rebelión
Paúl Ravelo Cabrera: Marx, Derrida, el Gesto Político y la supercapitalización mundial — Scribb
Dino Greco: In difesa del marxismo — Sollevazione
Alberto Quiñónez: Arte, praxis y materialismo histórico — Rebelión
Sebastiano Isaia: Il Capitale secondo Vilfredo Pareto — Nostromo
Josefina L. Martínez: Feminismo & Socialismo marxista - Eleanor Marx, la cuestión de la mujer y el socialismo — Rebelión
John Bellamy Foster: Marx y la fractura en el metabolismo universal de la naturaleza — Scribb
José Manuel Bermudo Ávila: Concepto de Praxis en el joven Marx — Scribb
Carlos Oliva Mendoza: Adolfo Sánchez Vázquez: ¿marxismo radical o crítica romántica? — InfoLibre
Bernardo Coronel: ¿El marxismo es una ciencia? — La Haine
Sylvain Rakotoarison: Le capitalisme selon Karl Marx — Agora Vox

— Notas de actualidad
Michel Husson: Marx, un économiste du XIXe siècle? A propos de la biographie de Jonathan Sperber — A L’Encontre
César Rendueles: Todos los Marx que hay en Marx — El País
Alice Pairo: Karl Marx, Dubaï et House of cards: la Session de rattrapage — France Culture
Sebastián Raza: Marxismo cultural: una teoría conspirativa de la derecha — La República
Samuel Jaramillo: De nuevo Marx, pero un Marx Nuevo — Universidad Externado de Colombia
Gabriel Quirici: La Revolución Rusa desafió a la izquierda, al marxismo y al capitalismo [Audio] — Del Sol
Sergio Abraham Méndez Moissen: Karl Marx: El capítulo XXIV de El Capital y el “descubrimiento” de América — La Izquierda Diario
Alessandro Cardinale: Wolfgang Fritz Haug, la Neue Marx-Lektüre e la «Prasseologia» — Materialismo Storico
Joseph Daher: El marxismo, la primavera árabe y el fundamentalismo islámico — Viento Sur
Francisco Jaime: Marxismo: ¿salvación a través de la revolución? — El Siglo de Torreón
Pourquoi Karl Marx revient-il à la mode? — Radio Télévision Belge
Michel Husson: Marx, Piketty et Aghion sur la productivité — A l’encontre
Guido Fernández Parmo: El día que Marx vio The Matrix — Unión de Trabajadores de Prensa de Buenos Aires
Presidente chino Xi Jinping pide profundo entendimiento de marxismo — Xinhua
Petits faits et grandes idées: Karl Marx, vie quotidienne — Le Monde
Beatrice Debiasi: Il robot decreterà la fine delle dottrine di Marx? — Secolo Trentino
Cest: Karl Marx y sus "Cuadernos de París" toman vida con ilustraciones de Maguma — El Periódico
Leopoldo Moscoso: 'Das Kapital': reloading... — Público
Laura "Xiwe" Santillan: La lucha mapuche, la autodeterminación y el marxismo — La Izquierda Diario
Milliere Guy: Le fascisme de gauche gagne du terrain — Les 4 Vérités
Nelson Fernández: Los hijos uruguayos de Adam Smith y Karl Marx — El Observador
José de María Romero Barea: Hölderlin ha leído a Marx y no lo olvida — Revista de Letras
Ismaël Dupont: Marx et Engels: les vies extravagantes et chagrines des deux théoriciens du communisme! — Le Chiffon Rouge Morlai
Francisco Cabrillo: Cómo Marx cambió el curso de la historia — Expansión
El “Dragón Rojo”, en Manchester: Cierran el histórico pub donde Marx y Engels charlaban "entre copa y copa" — BigNews Tonight
Marc Sala: El capitalismo se come al bar donde Marx y Engels debatían sobre comunismo — El Español

— Entrevistas
Alberto Maldonado: Michael Heinrich en Bogotá: El Capital de Marx es el misil más terrible lanzado contra la burguesía — Palabras al Margen
Leonardo Cazes: En memoria de Itsván Mészáros — Rebelión (Publicada en O Globo)
Entrevista con István Mészáros realizada por la revista persa Naghd’ (Kritik), el 02-06-1998: “Para ir Más allá del Capital” — Marxismo Crítico
Rosa Nassif: “El Che no fue solo un hombre de acción sino un gran teórico marxista” Agencia de Informaciones Mercosur AIM
Entrevista a Juan Geymonat: Por un marxismo sin citas a Marx — Hemisferio Izquierdo
Juliana Gonçalves: "El Capital no es una biblia ni un libro de recetas", dice José Paulo Netto [Português ] — Brasil de Fato
Entrevista a Michael Heinrich: El Capital: una obra colosal “para desenmascarar un sistema completo de falsas percepciones” — Viento Sur
Alejandro Katz & Mariano Schuster: Marx ha vuelto: 150 años de El Capital. Entrevista a Horacio Tarcus — La Vanguardia
Salvador López Arnal: Entrevista a Gustavo Hernández Sánchez sobre "La tradición marxista y la encrucijada postmoderna" — Rebelión
Jorge L. Acanda: "Hace falta una lectura de Marx que hunda raíces en las fuentes originarias del pensamiento de Marx" — La Linea de Fuego

— Notas sobre la película “El joven Karl Marx”, del cineasta haitiano Raoul Peck
Eduardo Mackenzie:"Le jeune Karl Marx ", le film le plus récent du réalisateur Raoul Peck vient de sortir en France — Dreuz
Minou Petrovski: Pourquoi Raoul Peck, cinéaste haïtien, s’intéresse-t-il à la jeunesse de Karl Marx en 2017? — HuffPost
Antônio Lima Jûnior: [Resenha] O jovem Karl Marx – Raoul Peck (2017) — Fundaçâo Dinarco Reis
Eduardo Mackenzie: El joven Karl Marx — Debetae.
La película "El joven Karl Marx" llegará a los cines en el 2017 — Amistad Hispano-Soviética
Boris Lefebvre: "Le jeune Karl Marx": de la rencontre avec Engels au Manifeste — Révolution Pernamente
: "Le jeune Karl Marx", révolution et académisme — Le Suricate.
Annie Coppermann: "Le jeune Marx": La genèse du "Capital" — Les Echos
Patrice Cailleba: "Le jeune Karl Marx" et la longue genèse du "Capital" — The Conversation
Olibier Barlet: "Le jeune Karl Marx", de Raoul Peck — Africultures

— Notas sobre el maestro István Mészáros
Matteo Bifone: Oltre Il Capitale. Verso una teoria della transizione, a cura di R. Mapelli — Materialismo Storico
Gabriel Vargas Lozano, Hillel Ticktin, István Mészáros: István Mészáros: pensar la alienación y la crisis del capitalismo — SinPermiso
Carmen Bohórquez: István Mészáros, ahora y siempre — Red 58
István Mészáros: Reflexiones sobre la Nueva Internacional — Rebelión
Ricardo Antunes: Sobre "Más allá del capital", de István Mészáros — Herramienta
Francisco Farina: Hasta la Victoria: István Mészáros — Marcha
István Mészáros in memoriam : Capitalism and Ecological Destruction — Climate & Capitalism.us